SUCCESS STORY PDF Imprimer Envoyer

Depuis la création de l'Institut Siantou Supérieur en 1991 suivie de celle du Complexe Universitaire Siantou en 2005, Monsieur WANTOU SIANTOU Lucien n'a cessé d'y aménager un cadre universitaire de rêve. Au-delà du gigantisme infrastructurel (seule université privée d'enseignement professionnel de la capitale Camerounaise qui s'étale sur trois campus avec un environnement futuriste et des équipements propices à la formation), la renommée du CUS s'est bâtie avant tout à travers les bons résultats, qui sont d'ailleurs de loin parmi les meilleurs au Cameroun en matière de formation professionnelle. Cette performance l'a placé aux premières loges au point de lui conférer le statut de « l'ECOLE DES MAJORS, synonyme de leader. Rien dans cette success story du Complexe Universitaire Siantou ne relève en aucun cas d'un fait du hasard. Le leadership du Complexe Universitaire Siantou étant parfaitement en phase avec les performances de ses produits dans l'univers de l'emploi aux niveaux national et international.

Rares sont en réalité sur la place camerounaise et même dans la sous-région Afrique Centrale, les entreprises publiques et privées qui ne comptent pas dans leur rang les produits Siantou, et qui en tirentune nette satisfaction pour leurs prestations.

L'affirmation du leadership du CUS ne se limite pas au seul domaine académique. Il a su au fil des ans, asseoir sa notoriété également dans le domaine du sport. Ses participations aux jeux universitaires ont fait tâche d'huile, avec à chaque fois de nombreuses médailles en or remportées par ses athlètes. Ainsi se poursuit une histoire de rêve, de succès qui va de lauriers en lauriers. Hier c'était le BTS, aujourd'hui c'est le HND, le DSEP et les Licences Professionnelles qui répondent parfaitement aux aspirations des jeunes Camerounais en quête de formations plus pointues, en symbiose avec les nouveaux besoins du marché de l'emploi. Demain,des horizons plus prometteurs s'annoncent avec le Master et le Doctorat pour accompagner le plus loin possible les Camerounais, Africains et autres en quête des savoirs plus vastes pouvant en faire d'eux des experts dans des domaines variés.